HISTORIQUE DE LA JEEP HOTCHKISS M201



   Sommaire Historique


L'ERGMA de la Maltournée

Chaine de démontage En 1938, le Ministère de la Guerre achète à la compagnie Thomson-Houston le site et les bâtiments de La Maltournée datant de 1900 pour y créer une annexe du Magasin Central Automobile de Vincennes.
En 1945, les bâtiments fortement endommagés sont remis en état et un atelier de réparation et reconstruction de véhicules y est implanté.

A la fin de la guerre, en 1945, la France regorge de matériels américain (plan marshal et rachat des stocks de guerre). On sait qu'au titre du Prêt-bail, l'armée française a reçue 9736 jeeps. En 1946, on estime à 11000 le nombre de véhicules en service ou en stock ainsi qu'un nombre important de pièces détachées.
Ce matériel est fatigué par des années de guerre, l'armée française met donc en place une organisation autour de l'Etablissement de Réserve Général du Matériel Automobile de la Maltournée afin de les conditionner, réparer et entretenir les jeep Willys et Ford au début, puis les M201 à partir de 1955 grâce à la standardisation des pièces et aux abondants stocks de guerre.

Ce sont 350 personnes qui assurent le fonctionnement et principalement la chaîne de reconstruction des jeeps. Les véhicules qui arrivent sont entièrement démontés, chaque élément est dirigé vers un atelier spécialisé qui le reconditionne ou rebute suivant le cas. Les ensembles et sous-ensembles remis à neuf sont assemblés sur une chaîne de montage, d'où sort une jeep presque neuve. Les pièces Willys, Ford et Hotchkiss sont mélangées ce qui explique les différentes monte que l'on peu trouver actuellement.

Son secteur "Etudes et Réalisations" est chargé de concevoir et de réaliser à la demande des Armées des prototypes, des aménagements nécessités par des spécificités d'emploi, des modifications en vue de l'amélioration des performances, ou encore pour l'équipement d'armements spéciaux. Ainsi apparaît différentes versions de la M201.
A partir de 1974, la fermeture de l'établissement est envisagée suite à la réduction du nombre de véhicules à reconstruire.
Les 80 dernières jeeps reconditionnées officiellement sont des M201 version lance-missile ENTAC.
L'ERGMA de la Maltournée cesse définitivement son activité en novembre 1978. La maintenance des véhicules restant en dotation est assurée par les ateliers régionaux. Son palmarès après 30 ans d'activité est impressionnant :
- 40 000 jeeps reconstruites
- 50 000 moteurs, 85000 ponts avant et arrière, 60 000 boites de vitesse reconditionnés

La production d'Hotchkiss M201


Vue de la chaine de montage des M201 en 1956 1946 : La société HOTCHKISS s'associe avec WILLYS-OVERLAND EXPORT CORPORATION (Toledo 1 Ohio U.S.A.) pour la vente et la diffusion de jeeps CJ 2A puis CJ 3A en France sous la responsabilité de la SOFIA ( Société Financière Industrielle Automobile). Ainsi SOFIA est alors le distributeur officiel de Willys-Overland.

16 juin 1952 : Willys concède à Hotchkiss la licence de fabrication et de commercialisation des pièces détachées pour le marché militaire et civil, puis cette même année, la licence de construction de tous les types de véhicules produits par Willys-Overland. Le premier modèle monté sera la JH101 (proche de la CJ 3B).

29 Juillet 1954 : Hotchkiss absorbe la Société des Automobiles Delahaye.

1955 : Démarrage d'une chaîne de fabrication et de montage sur le site de Saint Denis (usine 32 boulevard Ornano). L'armée française relance la production de jeeps suite aux échecs des essais du "programme français de véhicule léger de liaison tous-terrains" ( VLR Delahaye, Peugeot VSP et autres). La première commande porte sur 465 véhicules dénommés "Jeep Hotchkiss licence MB". En fait, elles sont pratiquement identiques aux modèles américains.

1956 : Hotchkiss fusionne avec la Société Nouvelle Brandt. La production est effectuée dans l'usine de Stains (Nord de Paris). Suites à quelques améliorations les jeeps alors construites prennent l'appellation "M201 licence MB" et seront produites à 27.628 unités. La production est entièrement destinée à l'armée Française sauf 24 exemplaires destinés à l'administration. Il sera aussi produit 5 554 véhicules civils type JH 101, JH 102 et HWL.

1960 : A partir du châssis n°08961, production du modèle M201-24 Volts

1961 : Création de la Thomson-Houston Hotchkiss-Brant ayant pour président Mr Richard.

1962 : La jeep est proposée avec un moteur diesel Indenor 85 XD P4

1966 : La production s'arrête.

1967 : Les contrats expirent.

31 Décembre 1969 : La société Hotchkiss cesse son activité. L'activité civile est transférée en Espagne chez VIASA qui poursuivra quelques temps la production.

Février 1981 : Commande de 15 000 véhicules légers tout terrain type P4 à Peugeot en vue du remplacement sur plusieurs exercices des M201.

1991 : L'armée Française possède encore 1420 MB/GPW et 7400 Hotchkiss M201.

2000 : Les dernières M201-24 Volts sont réformées.



Retour vers le sommaire


Pour me contacter